10 milliards d'euros d'économies : le compte n'y est pas

Published on by Contribuables Du Pays Royannais

10 milliards d'euros d'économies : le compte n'y est pas

Une tribune de la Fondation iFRAP publiée dans Le Figaro22 octobre 2012 • Agnès Verdier-Molinié

 

image: https://www.ifrap.org/sites/default/files/styles/visuel_700x372/public/SPIP-IMG/arton12938.jpg?itok=DHdIuv8_

arton12938.jpg

Pour l'année prochaine, le gouvernement a annoncé un effort de 30 milliards d'euros. C'est dit et même écrit dans le projet de loi de finances pour 2013. 20 milliards d'euros seront levés sous forme d'impôts, répartis entre les entreprises (10 milliards) et les ménages (10 milliards également, et l'État devra économiser 10 autres milliards. L'affichage est flatteur pour le gouvernement, mais à y regarder de plus près, cette répartition ne tient pas, ni en recettes d'impôts ni en économies sur les dépenses.

 
Cette tribune a été publiée dans Le Figaro du 22 octobre 2012.

Côté impôts, la loi de programmation pluriannuelle des finances publiques 2012-2017 transmise à Bruxelles, indique non pas 20 mais 24 milliards de recettes supplémentaires pour 2013. Un montant qui devrait même s'élever à 30 milliards, si l'on prend en compte les effets décalés de mesures fiscales prises par le gouvernement précédent. Il est peu probable, cependant, que cette augmentation tous azimuts des impôts produise les effets escomptés. Tout indique au contraire qu'en cassant la dynamique entrepreneuriale et des entreprises elle aura des effets négatifs sur la croissance à court et moyen terme - et donc sur les recettes espérées. Même si les nouvelles recettes ont été votées sur des revenus 2012 pour la plupart déjà réalisés, il est fort probable que la totalité des 24 milliards annoncés pour les caisses publiques en 2013ne soient pas au rendez-vous. A titre d'exemple, la fiscalité pesant plus fortement sur les dividendes des actionnaires pourrait modifier profondément la politique de distribution, d'investissement et de croissance des entreprises et donc impacter les recettes fiscales.


Read more at http://www.contribuablesdupaysroyannais.com/pages/nationnal/le-compte-n-y-est-pas.html#ASDDlkhMj2Vt1lWC.99

To be informed of the latest articles, subscribe:
Comment on this post